Giving Mother Earth A Voice in Paris 


Against the backdrop of the UNFCCC climate talks  in Paris—highlighting false solutions and failed negotiations—we can do more than just protest. The International Rights of Nature Tribunal stands as true system change — a forum for the world we are creating. Nearly everywhere, current law says nature is mere property to be destroyed for profit. We cannot protect ecosystems without recognizing their rights to "exist, persist, and regenerate their vital natural cycles." Rights of Nature provides the framework for solutions that respect the integrity of the vital ecological processes of the Earth.

Your support will advance the International Rights of Nature Tribunal as the premier forum for giving Mother Earth a legitimate voice in Paris.   (Please watch our short video, above.)

This international “People’s Tribunal”  provides a highly visible vehicle for re-framing and adjudicating prominent environmental and social justice cases within the context of a Rights of Nature-based earth jurisprudence. It gives people from all around the world the opportunity to testify publicly as to the destruction of the Earth — destruction that governments and corporations legalize and  encourage. The Tribunal provides a platform for informed legal analysis of diverse cases based on Rights of Nature. With each case, the esteemed panel of Tribunal judges will recommend actions for reparation, mitigation, restoration and prevention of further damages and harm. Click here for more information on Paris or past tribunals.

Please support this critical event—your donation helps to cover the cost for bringing indigenous and other expert witnesses to share testimony and act as tribunal judges from around the world, ensure robust media coverage, and otherwise showcase a new Earth jurisprudence on the world stage of Paris leading into the COP 21 in Paris. 

Cases to be brought before the tribunal in Paris by the following witnesses: 

False Solutions to Climate Change:
Pablo Solon, Bolivia; Nnimmo Bassey, Health of Mother Earth, Nigeria;
  • Water Privatization: Maude Barlow, Council of Canadians;
  • Geo-engineering: Silvia Ribeiro, ETC Group Mexico;
  • Agriculture: Mary Lou Malig, Global Forest Coalition, Philippines;
  • Financialization of Nature: Geneviève Azam, Attac France;
  • REDD+: Ivonne Yanez, Oilwatch, Ecuador.
Agro-food industry and GMOs:
Vandana Shiva, Navdanya, India; 
  • Ronnie Cummins, Organic Consumers Association USA;
  • José Bové, Via Campesina, France; 
  • Adelita San Vicente, Semillas De Vida, Mexico.
Fracking:
Shannon Biggs, Movement Rights, USA; 
  • Maxime Combes, Attac France;
  • Kandi Mossett, Fort Berthold, ND, USA; 
  • Casey Camp Horinek, Ponca, USA; 
  • Khaoula Chikahou.
Chevron & Yasuni, Ecuador:
  • Carlos Larrea, Pablo Fajardo ( chevron victims lawyer); Humberto Piaguaje, Ecuador
  • Patricia Gualinga, Sarayaku, Yasunidos, Ecuador.
Mega Dams in Amazon: Gert-Peter Bruch-Planete Amazone; Antonia Melo, Leaders from AmazonWatch; Cacique Raoni
Defenders of Mother Earth: Indigenous leaders from Amazon; Mining victims of Europe, Contamination, Italy
Ecocide as a Crime at ICC: Valérie Cabanes, End Ecocide on Earth, France

Tribunal judges in Paris include:  
  • Tom Goldtooth, Indigenous Environmental Network, 
  • Alberto Acosta, former President Ecuador Constitutional Assembly, 
  • Osprey Orielle Lake, Women’s Earth and Climate Action Network, 
  • Cormac Cullinan, author WildLaw: A Manifesto for Earth Justice, 
  • Terisa Turner, professor, former UN Energy Specialist, Canada
  • Felicio Pontes, federal prosecutor, Brazil
  • Dominique Bourg, philosopher and professor Sustainable Development, Switzerland.
  • Philippe Desbrosses, author, Phd Environmental sciences and organic farmer, France
  • Damien Short, Director of the Human Rights Consortium (HRC), UK
  • Nnimmo Bassey,Health of Mother Earth Foundation, Nigeria

Earth Defenders in Paris include:
  • Linda Sheehan (Earth Law Center)
  • Ramiro Ávila


Donner une voix à la Terre Mère


Alors que les négociations internationales de la COP21 présentent de fausses solutions au réchauffement climatique et sont vouées à l’échec, nous pouvons et nous devons montrer d’autres voies.

Le Tribunal des Droits de la Nature se présente comme un véritable changement de paradigme - un forum pour promouvoir le monde que nous voulons tous.

Presque partout, les lois prétendent que la nature est une propriété privée qui doit être exploitée à des fins lucratives.

Or, nous ne pourrons pas protéger les écosystèmes sans reconnaitre leurs droits à exister, à se perpétuer et à se régénérer, comme condition préalable à la vie sur Terre.

Ces droits doivent donc être revendiqués en Justice. Les Droits de la Nature proposent un cadre juridique afin de définir les devoirs incombant à l’humanité de respecter l’intégrité des cycles écologiques vitaux de la planète.

Votre soutien permettra la tenue d'un tribunal des droits de la nature - véritable forum pour faire entendre la voix de la Terre Mère à Paris. (Voir notre vidéo teaser ci-dessus.)

Le “tribunal international des peuples” est un outil efficace pour juger et sanctionner des cas de violations environnementales et sociales dans le cadre d'un système juridique fondé sur la valeur vitale des écosystèmes et les droits de la nature.

C’est une initiative citoyenne unique pour témoigner publiquement de la destruction des conditions de vie sur Terre - que les Etats et les entreprises non seulement permettent, mais parfois encouragent.

Le tribunal fournit une plateforme d'analyse juridique fondée sur la Déclaration Universelle des Droits de la Terre Mère et sur la proposition d'amendements au statut de la CPI sur le crime d'écocide afin de statuer sur de nombreux cas de violations environnementales. Sur chacun des cas, un panel de juristes et personnalités internationalement reconnues sur le thème de la justice planétaire formuleront des jugements et des recommandations dans une perspective de protection et de restauration de la Terre, ainsi que de prévention de futurs dommages.

Soutenez cet événement important. Votre aide servira à couvrir les coûts de transport des témoins, leaders autochtones et autres experts, venus de partout dans le monde, afin de partager leurs témoignages ou agir en tant que juges du tribunal.

Cela permettra également d’assurer une couverture médiatique importante et présenter les solutions du “Droit de la Terre” sur la scène internationale pendant la COP21 à Paris.

Les cas seront portés devant le Tribunal par les témoins suivants :

Fausses solutions au réchauffement climatique:
Pablo Solon, Bolivie;
  • Nnimmo Bassey, Santé de la Terre Mère, Nigeria;
  • Privatisation de l'eau: Maude Barlow, du Conseil des Canadiens;
  • Géo-ingénierie Silvia Ribeiro, ETC Groupe Mexique;
  • Agriculture: Mary Lou Malig, Global Forest Coalition, Philippines;
  • Financiarisation de la nature Geneviève Azam, Attac France;
  • REDD + Ivonne Yanez, Oilwatch, Équateur.
Industrie agro-alimentaire et OGM:
Vandana Shiva, Navdanya, en Inde;
  • Ronnie Cummins, Organic Consumers Association États-Unis;
  • Marie-Monique Robin, journaliste d'investigation, auteur, France
  • José Bové, Via Campesina, France;
  • Adelita San Vicente, les graines de la vie, au Mexique.
Fracturation hydraulique:
Shannon Biggs, Mouvement des droits, USA;
  • Maxime Combes, Attac France;
  • Kandi Mossett, Fort Berthold, ND, États-Unis;
  • Casey Camp Horinek, Ponca, USA;
  • Khaoula Chikahou
Cas d’écocides par pollution pétrolière (Chevron & Yasuni, Equateur)
  • Carlos Larrea, Pablo Fajardo ( avocat des victimes de Chevron)
  • Humberto Piaguaje, Equateur.
  • Patricia Gualinga, Sarayaku, Yasunidos, Équateur.
Mega Barrages en Amazonie:
Gert-Peter Bruch-Planete Amazone;
  • Antonia Melo, Xingu Vivo
  • Les dirigeants de Amazon Watch;
  • Cacique Raoni et des leaders autochtones
Défenseurs de la Terre Mère:
  • Les dirigeants autochtones de l'Amazonie;
  • Victimes de l'exploitation minière en Europe;
  • Pollution en Italie
L’Écocide, un crime à l'ICC:
  • Valérie Cabanes, End Ecocide on Earth

Parmi les Juges du Tribunal:
  • Tom Goldtooth, Indigenous Environmental Network,
  • Alberto Acosta, ancien président de l'Assemblée constitutionnelle Equateur,
  • Osprey Orielle Lake, WECAN
  • Cormac Cullinan, auteur WildLaw: Un Manifeste pour la Justice de la Terre,
  • Terisa Turner, professeur, ancienne spécialiste de l'énergie à l’ONU, Canada
  • Felicio Pontes, procureur Brésil
  • Dominique Bourg, philosophe et professeur Développement durable, Suisse
  • Philippe Desbrosses, auteur, Docteur en sciences de l'Environnement et agriculteur pionnier du bio , France
  • Damien Short, Directeur the Human Rights Consortium (HRC), UK
  • Nnimmo Bassey,Health of Mother Earth Foundation, Nigeria

Parmi les Défenseurs de la Terre Mère:
  • Linda Sheehan (Law Center de la Terre)
  • Ramiro Avila

Participants

Meet some of the fundraisers that are part of this campaign

Recent Donors

×

Share with Friends